[Revue] KROTAL SE PREND POUR L’ALPHA ET OMEGA DU RAP KAMER

0
509
Krotal

Un vieux du mouvement qui a roulé sa bosse et continue de s’imposer dans le milieu du rap kamer. Malgré la forte pénétration des rythmes comme la trap et l’afro, Krotal reste fidèle et loyal envers son premier amour. Une fois de plus, il frappe fort avec Alpha Oméga.

Alpha oméga : un appel au bon rap

De nos jours, ils veulent uniquement sortir des singles et passer à Trace. Etre booké en major dans les grosses maisons de disque avec un single qui plus ou moins marche bien sur le marché. Sans réellement avoir de vision, ils veulent se positionner sur une estrade qu’ils ne maîtrisent pas. Parce que l’autre a fait et ça a marché ils croient qu’ils peuvent aussi imiter. Krotal n’est pas allé de mains mortes dans son premier couplet. Tirant à vue sur tous ces rappeurs, il espère que le message passera, que la médiocrité sera chassée et que l’essence du bon et vrai rap sera mise au centre dans un bref délai.

Assurance ou égo trip ?

« Les premiers seront les derniers c’est ça le destin. Je suis l’alpha et l’oméga et je ne vais pas m’en plaindre ». Dans ce numéro d’alpha oméga, Krotal est armé de lance à la bouche pour paralyser et blesser tous ceux qui viendront le contredire. Du couplet au refrain, la succession, la cohérence sont perceptibles. Le message de base reste le même, l’idéologie à véhiculer n’est point ébranlée. Il clame haut et fort et à qui veut l’entendre qu’il est le carrefour, le centre. Comme quoi, tous les rappeurs à Buzz passeront, iront et reviendront le retrouver sans aucune pression parce que ce Game est le sien. Avec une telle éloquence, il n’hésite pas à s’interroger « combien de flamme autour de moi j’ai vu s’éteindre ?». On a la nette impression qu’il fait référence à Franko, Tenor et Mink’s. Ces jeunes-là qui nous ont fait vibrer à une certaine époque mais qui aujourd’hui, nous font abondamment saigner au regard de ce que devient leur carrière musicale.

Une image à la hauteur du mot

Adah Akenji a encore fait fort. Il était rare depuis un bon bout, de voir dans un vidéogramme la matérialisation visuelle de ce qui vocalement est dit. Le travail est bien fait. La quasi-totalité des images reflètent le texte. Un vrai professionnalisme mis à l’œuvre. On peut bien observer cela au niveau de la flamme qui s’éteint pour exprimer la spontanéité donc fait preuve la nouvelle génération rap kamer.

Le plus fort n’est jamais assez fort pour demeurer le maître. Cette citation à mon sens, regorge assez de limite lorsqu’on se réfère à cette autre sortie musicale de Krotal. Il nous démontre cependant que la vraie course ne se résume pas à la vitesse raison pour laquelle, il rajoute une année de plus à ses trente ans de carrière.

KAMER ARTDICTION | l’Art, plus qu’une Passion, une Addiction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.