Marvin Vounkeng : l’évolution de la photographie au Cameroun est encore très lente, les photographes sont encore considérés comme des « débrouillards »

0
749
Servez-vous

Bonjour Marvin, on peut se tutoyer j’espère. La photographie est un métier passionnant qui ne fait que gagner du terrain. Comment te présente-tu en tant que professionnel de la photographie ?

Bonjour, bien sûr qu’on peut se tutoyer. En tant que photographe professionnel, je me présente comme un artiste fasciné et passionné, qui s’est donné pour but de dénicher les secrets de l’art de reproduction des images. Je suis Photographe, Vidéographe et Graphic designer.

Raconte-nous tes débuts en tant que photographe

La photographie et moi c’est une longue histoire : Ma première camera fut un cadeau de mon grand frère et il me l’a fait quand j’étais en classe de première. Et il est important de noter qu’á l’époque les cameras étaient analogues. Et du coup je m’en servais pour photographier des anniversaires, des défilés et des kermès aussi lycée et même pendant les récréations et les vêtements sportifs, je ne m’en séparais jamais. Avec le temps j’ai développé cette passion pour cet art.

Quand je suis arrivé en Europe pendant mes études, j’avais toujours ma caméra scotchée á moi et quand je passais devant un magasin ou devant un atelier de photographe, je ne pouvais pas me retenir de m’arrêter pour admirer les cameras ou les Portraits en exposition. Étant donné que les cameras digitales coûtaient chères et que j’étais étudiant á l’époque, j’ai dû épargner pendant longtemps pour m’offrir ma première camera. C’était une caméra Nikon D60 qui m’avait coûté près de 300 Euros. Et cette caméra m’a permis de bâtir ma carrière professionnelle que je suis aujourd’hui. Mes débuts ont été très difficiles, j’ai dû offrir des services dans des différents événements sans rémunération et tout ceci pour avoir juste de l’expérience. Mes études en Technique médiatique et mes connaissances en informatique m’ont justement permis de vite me développer et de créer des plateformes professionnelles pour présenter mon travail au monde entier.

Il y’a de plus en plus de photographes dehors, certains sont bons, d’autres pas, selon toi, que faut-il pour être un bon photographe ?

Il est important ici de noter que la passion accompagne le succès. C’est-à-dire tout ce qu’on fait par passion on le fait également avec beaucoup de dévouement et d’enthousiasme. Un bon photographe ici est celui qui a surtout de l’amour pour l’art. Et s’il n’aime pas ce qu’il fait et qu’il le fait juste pour de l’agent, il abandonnera très vite car au début la photographie n’est pas aussi productive. Mais si au contraire il le fait par amour, il continuera et développera ainsi un acharnement qui aura un impact positif dans son travail. Et tout bon travail est toujours bien récompensé. Et aussi, l’essentiel n’est pas d’avoir une camera à la pointe, mais c’est de maitriser son appareil comme un peintre maîtrise son pinceau.

Par ailleurs, un bon photographe n’arrête jamais d’apprendre, comme d’ailleurs dans tous les métiers, car la photographie évolue avec la technologie et on doit suivre cette évolution pour être toujours d’actualité. Je parle ici de la maîtrise des logiciels de retouche comme Photoshop et Lightroom ainsi que des nouvelles techniques de cadrage. Il faut également avoir le sens de la créativité. Beaucoup de personnes n’aiment pas la vulgarité, mais ils sont plus fascinés par tout ce qui sort de l’ordinaire. Dans ce sens il faut être spontané et savoir anticiper le temps á sa guise. Un bon exemple pour illustrer les deux Phrases ci-dessus serait celui de Picasso qui cachait ses tableaux dans son grenier au lieu de les exposer au public. Je pense qu’il n’aurait jamais été si célèbre s’il ne l’avait pas fait. Tout ceci juste pour dire qu’un bon photographe doit savoir comment présenter son produit. Il peut le faire à l’aide des outils disponibles sur les réseaux sociaux et le web en général.

Quand on parle photographie, on parle image, est-il aisé d’être photographe, caméraman, monteur vidéo, graphiste à la fois ? Ou alors c’est des formations bien précises qu’il faut suivre pour acquérir des connaissances dans chacun de ces domaines ?

Aujourd’hui beaucoup ont compris l’importance des images animées (vidéos) et souhaitent tous avoir des vidéos pour leurs moments les plus chères comme les mariages. Si tu es photographe et que tu offres aussi des services vidéo, c’est autant mieux pour le client. Ce dernier n’aura plus à chercher un cameraman qui lui reviendra plus chère. Pour l’acquisition des connaissances, comme je l’ai dit, il faut toujours apprendre. Si on maîtrise la photographie, on a des fortes chances de maîtriser aussi la prise des vidéos bien que ce domaine nécessite beaucoup d’apprentissage et de technique. Avec acharnement on arrive à joindre les deux bouts.

Quelle est ton appréciation sur l’évolution de la photographie au Cameroun ?

Comparer au Nigeria, l’évolution de la photographie au Cameroun est encore très lente. Ceci est dû au fait que ce métier n’est pas assez pris en considération comme les autres secteurs. Plus de 80% des photographes au Cameroun sont encore considérés comme des « débrouillards ». Il faut changer cette mauvaise visibilité. Nous devons mettre sur pied une structure offrant une formation professionnelle aux jeunes ambitieux dans ce domaine. Je parle ici des centres de formation où les jeunes pourront apprendre les techniques modernes de la prise des photos. Egalement les connaissances dans l’utilisation des logiciels de retouche.

Comment gères-tu ton travail pendant cette période de confinement ?

Pendant ce confinement, j’utilise mon temps pour mettre en place de nouvelles stratégies Marketing pour la promotion de mes services. J’en profite aussi pour passer plus de temps avec mes proches.

Un conseil aux jeunes qui comme toi veulent devenir photographe professionnel

Les jeunes d´aujourd’hui n’ont pas le sens du sacrifice. Ce que je peux leur conseiller c’est de persévérer dans leur rêve de photographe même si les débuts sont difficiles et les matériels très coûteux. Dans la vie on n’obtient rien sans mouiller le maillot.

KAMER ARTDICTION | l’Art, plus q’une Passion, une Addiction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.