LE CRI D’ALERTE DE KEFHAL KING RETENTIT DANS « ON DIT NON »

0
651
Servez-vous

Le Covid-19 et ses travers internationaux ont poussé plus d’un à s’offusquer. Entre ce qui se dit, s’annonce et se projette, il est impossible de rester de marbre surtout lorsqu’on a l’amour pour son continent. C’est dans cette même visée que Kefhal King, devient la voix des sans voix en disant NON.

Un chanteur historique

Il est difficile de nos jours de voir des artistes capables de sortir une chanson qui de bout en bout enseigne, éduque et sensibilise. Ceux qui se sont prêtés à ce jeu, ont ciblés des thématiques telles que la drogue, l’incivisme le travail etc. Dans un reggae qui se veut une musique de l’esprit (sans discréditer les autres rythmes bien entendu), Kefhal King plonge les esprits de tous ses fans et amoureux de la bonne musique dans les évènements historiques qui sont nôtres. Traite négrière, colonisation, néo colonisation, l’auteur fait vite un parallèle et fait escale sur le covid-19 la pandémie de l’heure.

On dit non : l’expression d’un ras le bol

On en a marre d’être pris pour des parasites, des échantillons, des rats de laboratoire sur qui, toute expérience scientifique doit se faire. Voilà la quintessence des propos de Kefhal King. Sensibilisant ses confrères à dire non au vaccin contre le covid-19, l’auteur clame haut et fort que l’Afrique n’est pas le cobaye des autres. Appelant à la vigilance et l’éveil, Kefhal King veut allier à sa cause tous les africains afin que ceux-ci rejettent sans détour les injections proposées par les organismes internationaux.

A sa façon, il sensibilise face à cette pandémie. A sa manière, il emboite le pas de ses frères musiciens qui ont aussi sensibilisé. Rangé dans la catégorie des artistes qui font de la musique consciente, nous vous invitons à savourer ce produit du reggae man.

Suivez l’artiste sur les réseaux sociaux :

KAMER ARTDICTION | l’Art, plus qu’une Passion, une Addiction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.