LA PLACE DES FEMMES DANS L’UNIVERS DU RAP 237

0
1015
Servez-vous

Aujourd’hui la musique urbaine en générale a su se faire une place dans l’environnement culturel Camerounais, et elle est assez bien représentée par les gars et les gos. Mais on en peut pas dire autant pour le cas particulier du Rap.

LA PLACE DES RAPPEUSES DANS LE GAME

Si nous avons connu des rappeuses mythiques comme Lil Kim, Nicki Minaj ou Cardi B pour la nouvelle génération aux USA, Diam’s en France, Lady B, 20cent & Inna Money (pour la nouvelle génération) au Cameroun. Il faut dire qu’en générale les femmes occupent une place minime dans le Rap, particulièrement en Afrique où on compte presqu’au bout des doigts celles-là qui ont su s’imposer dans le game. Et pourtant ce n’est pas de la matière qui manque … au contraire.

L’IMAGE DE LA RAPPEUSE DANS LA SOCIETE AFRICAINE/CAMEROUNAISE

Les filles qui écoutent et kiffent réellement le Rap impressionnent la plupart des mecs fans de rap ou pas, par contre celles-ci sont mal appréciées par la plupart de leur congénère qui ne comprend rien à ce phénomène. Imaginez alors quand celles-ci sont de vraies kickeuses. Il faut comprendre que l’environnement socio-culturel africain particulièrement camerounais ne facilite pas la tâche à ces jeunes filles qui veulent se lancer dans ce genre musicale « masculin » qu’est le rap.

LES OBSTACLES A L’EPANOUISSEMENT DU RAP FEMININ KAMER

S’il est vrai que le rap 237 a réussi à prendre son envol, celui-ci a été longtemps considéré comme un genre musical réservé aux voyous (garçon comme fille). Heureusement, les mentalités ont changé mais pas en ce qui concerne les filles. L’environnement socio-culturel camerounais, est considéré comme un obstacle au rap féminin parce qu’il exige à la femme de renvoyer une image de la femme africaine modèle et tout ce qui va avec, sans compter les préjugés qui rendent les enfants d’autrui lesbiennes parce qu’elles font de « la musique pour homme ». Ou encore lorsqu’elles adoptent complètement le style vestimentaire du milieu ; on ne saurait énumérer ces obstacles de façon exhaustive.

LA PROMOTION DU RAP KAMER FEMININ

Des actions ont souvent été menées pour promouvoir le Rap féminin« made in 237 » à l’instar de l’évènement « Urban ladies » organisé pour mettre en avant uniquement les artistes femmes (rappeuses, chanteuses, danseuses…). Mais cela ne résout pas le problème de fond qui est la mentalité et l’environnement socio-culturel encore très réfractaire. Une autre idée serait que les femmes commencent à faire le Rap en tant que femme et arrêtent de vouloir faire le Rap comme les mecs. Les femmes camerounaises ont beaucoup de choses à dire et à revendiquer, à exprimer. Le moment est peut-être venu d’utiliser le Rap comme moyen d’expression et de communication.

KAMER ARTDICTION | l’Art, plus qu’une Passion, une Addiction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.