DJANGUI : L’HEURE DU BRISS ?

0
795
Servez-vous

Djangui, un concept qui rassemble les amoureux du HIP HOP sur un beat présélectionné. Le concept voit le jour sous l’impulsion de Monsieur Polémique. Depuis quelques années déjà, l’initiative est en vogue et suit son chemin. Les productions des numéros s’enchainent sans pour autant avoir de l’écho comme cette neuvième parution. Nous sommes bien tentés de nous interroger afin de savoir si c’est l’ouverture de la porte du succès.

DE 1 A 9 LA COTISATION PREND VIE

Depuis son premier numéro, le concept Djangui a rassemblé les rappeurs comme Alberto, SKill papy, Ken’cy, Epsyken, Md Lil, Aspy, Chercheur D’or et bien d’autres qui se sont prêtés au jeu de la cotisation. Chacun à sa façon, a ramené une touche particulière pour redorer le blason du Rap Camerounais. Sur les prod de Skypa, chacun d’eux a sorti le grand jeu non seulement pour valoriser le concept mais aussi pour diffuser la bonne humeur en offrant le Rap comme on l’aime. Mais jusqu’ici, les huit parutions ont ému le public mais n’ont pas connu ce bel accueil du numéro 9 qui, pour certains est le meilleur, le favori. Il a fallu comme par magie, atteindre le chiffre de la délivrance (9) pour voir enfin une lumière se poser sur le dur labeur de l’homme des Polémiques. Depuis la sortie, ça bavarde beaucoup, chacun se prononce et joue aux « toutologues » comme toujours. Bref, l’effervescence est au rendez-vous par rapport aux autres sorties.

LE SUCCES DE DJANGUI 9

On ne le dira pas assez ou peut-être pas le beat de ce numéro est spécial. Il regorge une coloration particulière. Il reflète la vie. En fait c’est un stimulant du bon texte.

La présence de Nernos. Qu’on le veuille ou pas, des quatre, c’est le seul qui a connu un moment de gloire considérable. Sa seule présence suscitait même de la curiosité. Certainement à l’annonce, plusieurs ne croyaient pas qu’il se prêterait au jeu de la cotisation. Bien que sa prestation fût moins appréciée, il a quand-même de par son nom donné un bon souffle au concept.

Une sélection adéquate. Fidèle à son idéologie de découverte, Djangui 9 a placé Retlaw au centre. Son passage marque bien les esprits. C’était un choix audacieux et le sachant, le jeune homme a su qu’il avait du pain sur la planche. En fait, le casting pour ce numéro a été bien fait raison pour laquelle le résultat est impeccable avec également la participation de Ghazal et Lord Eriko. En attendant la sortie du dixième numéro qui selon notre souhait sera du même calibre, dégustons encore la récente sortie.

KAMER ARTDICTION | L’Art, plus qu’une Passion, une Addiction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.